Retour à la page d'accueil .
  Association des bibliothèques du Sicoval

Le Lecteur du Val - 10 bd des Genêts - 31320 CASTANET-TOLOSAN - Tél. 05.61.00.51.16
Reportages : animations & événements 2008
 

- Décembre 2008 - Belle rencontre avec Santiago Mendieta
- Octobre 2008 - L'art en folie à Scientilivre
- Octobre 2008 - Des nouvelles et des bulles à Scientilivre ce week-end
-
- Mai 2008 - Péchabou : autour de la Médiathèque
- Mai 2008 - Du Livre vers l'Ailleurs, à Péchabou
- Mai 2008 - Marie Rouanet est l'invitée du Lecteur du Val
- Avril 2008 - Le joli cachet des créateurs "des mots à la lettre"
- Mars 2008 - René Grando sur la péniche
- Mars 2008 - Marionnettes  : qui a peur du grand méchant loup ?
- Février 2008 - Concours : Comment sont faits les livres ?
- Février 2008 - Culture. Déodat de Séverac sur la péniche
- Janvier 2008 - Art postal à la bibliothèque d'Espanès
- Janvier 2008 - L'art postal : simple comme une lettre à la poste
- Janvier 2008 - Concours de nouvelles : jusqu'au 31 janvier
.


Chèvrefeuille : belle rencontre avec Santiago Mendieta

La péniche Chévrefeuille a accueilli un invité de l'association du Lecteur du Val, le journaliste et écrivain Santiago Mendieta. Pour cette deuxième rencontre de « Un écrivain sur la péniche », une bonne trentaine de personnes avaient fait le déplacement et le public était constitué d'habitués, mais aussi de lecteurs attachés aux écrits sur les Pyrénées de Santiago Mendieta.

L'auteur, très prolixe, a répondu aux questions de l'animatrice du Lecteur du Val, 

Marie-Pierre Pawlak, et il a évoqué ses différents ouvrages en s'arrêtant plus longuement sur son roman L'Or de Canfranc (Privat-2008). Le livre est parti d'un fait réel, la découverte dans les années 2000 à la gare désaffectée de Canfranc, de papiers révélant un trafic d'or organisé par l'Allemagne nazie et alimentant en particulier l'Espagne franquiste en 1942 et 1943. À partir de ce sombre canevas de l'histoire contemporaine, le romancier a construit un récit qu'il a placé dans les années 1980, après la mort de Franco, décrivant une période et une atmosphère particulières, propices à son ouvrage. Si l'animatrice de la soirée a indiqué que l'habileté du journaliste enquêteur devait avoir joué dans l'intérêt que le lecteur porte à L'Or de Canfranc, Santiago Mendieta a expliqué pour sa part que son écriture était également romancée. Après ces échanges, les lecteurs ont pu s'entretenir avec l'écrivain lors d'une séance de signatures.

La programmation de la saison « Un écrivain sur la péniche » se poursuivra le jeudi 29 janvier avec pour invité du Lecteur du Val, le journaliste, musicien et auteur Greg Lamazères, qui présentera notamment un recueil de nouvelles, « Les Saisons d'Hossegor » (Loubatières-2008).

Publié le 12 décembre 2008 dans La Dépêche du Midi | Auteur : M.A.D.

 


L'art en folie à Scientilivre


Les jeunes lauréats en compagnie de la présidente Anne-Marie Mathieu et de l'auteur, Jacques Lerouge
Chacun son tour pour la dédicace !
Pour "buller" utile pendant les vacances d'été, Le Lecteur du Val avait proposé un concours BD en prélude à sa participation à Scientilivre, avec l'illustrateur toulousain Jacques Lerouge, auteur entre autres de la série d'albums "…en folie", comme auteur invité. Il s'agissait pour les jeunes participants, à partir d'un dessin original proposé par l'auteur, et inspiré de son dernier album "L'Art en folie", d'aider les peintres à terminer le tableau, de fignoler les décors, et enfin de proposer un titre pour l'œuvre ainsi parachevée.

Plus de deux cent soixante-dix scénaristes et coloristes en herbe se sont pris au jeu et le jury a eu bien du mal à limiter ses choix. Vingt-deux dessins ont finalement été plus particulièrement remarquées, mais tous les participants sont bien sûr à féliciter. La remise des prix (livres, revues, t-shirts…) a eu lieu samedi à Agora-Labège, dans le cadre de Scientilivre, et en présence de Jacques Lerouge, bien sûr, particulièrement surpris et ravi par la quantité tout autant que la qualité des travaux des jeunes participants.
 

Prix toutes catégories : Julie Marcellin, Lucie Tran, Hugo Forte, Mathilde Mellet (Castanet), David Marc (Péchabou), Margaux Jakubiak (Labège), Antoine Alzieu (Toulouse), Antoine Murzeau (Escalquens).
 
Prix des écoles et bibliothèques : Alban Kastler (Montbrun-Lauragais), Amélie Charvet (Lauzerville), Marie Armengaud (Péchabou), Nicolas Lamothe (Damase-Auba, Castanet), Julie Yesa (Ayguesvives), Vitoria Di Carlo (Lauzerville), Thibaut Garçon (Pompertuzat), Jade Le Dinh (Noueilles), Senna Svinterton (Berberaud), Camille Levêque (Auzielle), Claire Denaux et Marie Verdeil (Labège), Sébastien Tibulle (Belberaud), Marine Fontes (Collège Jacques-Prévert, Saint-Orens), Anaïs Vanuxen-Miquel (ITEP les 4 Vents, Castanet).

 


Des nouvelles et des bulles à Scientilivre ce week-end

Ce week-end des 11 et 12 octobre, dans le cadre de Scientilivre à Diagora-Labège, l'association des bibliothèques du Sicoval animera plusieurs rendez-vous que les amateurs de BD et les écrivains en herbe attendent avec beaucoup d'impatience.

Samedi à 17 heures, au Bar des Sciences, aura lieu la remise des prix du concours BD, auquel ont participé plus de deux cent soixante-dix apprentis illustrateurs des communes du Sicoval. Jacques Lerouge, le papa de l'album "L'Art en folie" qui a inspiré le concours, sera présent pendant les deux jours


Le recueil "Coups de théâtre à la Bibliothèque Rose" (106 p.) sera en vente sur le stand au prix de 6 €.
sur le stand du Lecteur du Val pour dédicacer ses albums et rencontrer ses lecteurs. Il présidera également, bien sûr, à cette remise des prix.

Le lendemain, même lieu, (presque) même heure, à 16 heures, ce sont les lauréats du dernier concours de nouvelles (10ème édition) qui sont invités à recevoir le recueil édité de leurs textes et à se prêter au petit jeu des dédicaces. Souvenez-vous : "La lettre qui se trouvait dans ce livre de la Bibliothèque Rose n'était pas destinée à être lue par un enfant"… C'est à partir de cette simple phrase que 458 apprentis-écrivains (adultes, lycéens, collégiens, écoliers) ont proposé un texte de 6 pages maximum. Une quarantaine d'entre eux, toutes catégories confondues, ont été récompensés, parmi lesquels 19 ont vu leur texte sélectionné pour être édité, sous le titre "Coups de théâtre à la Bibliothèque Rose". C'est ce recueil qui leur sera offert dimanche, en même temps que sera dévoilée la phrase de lancement du 11ème concours

 


Péchabou : autour de la Médiathèque

Pour partir d'un bon pied, bénévoles et intervenants ont partagé un repas convivial qui leur a permis de goûter aux nombreuses et succulentes spécialités des bibliothécaires péchaboliennes...
Tout droit venu de la Réunion dans le cadre du "Forom des Langues" qui se déroulerait ce même week-end à Toulouse, Teddy Iafare Gangama a régalé un auditoire curieux et réactif avec ses "sirandanes", savoureuses devinettes créoles
L'atelier du graphiste, Cédric Pavot, a interpellé les visiteurs, tout comme les différentes expositions présentées par plusieurs classes de l'école du village.
Première remise des prix : celle du concours d'art postal, qui avait obtenu un vif succès avec 118 enveloppes reçues, réalisées par des participants de tous âges...
Succès, également, pour les auteurs présents, qui ont été très sollicités par les visiteurs : Emmanuelle Urien, Alain Monnier et Maxime Vivas (1ère photo), Hélène Montardre (2ème photo), Robert Pince et Benoît Séverac (3ème photo), et tout les autres...  Et à la distribution des prix de participation, Bernadette et Claude ont été tout aussi entourées que les écrivains...
Venu tout exprès de Paris, Guillaume Lejeune, de la société Bookeen, a présenté le Cybook à un large public, curieux de découvrir et de tester le fameux "livre électronique". Le bouquin de demain ?...
Le bouquin de demain ?... Une question à laquelle ont tenté de répondre, sans parvenir à s'accorder, les différents intervenants à la table ronde : le libraire Philippe Blomme, l'écrivain Alain Monnier, l'éditrice Danièle Chenal, et Guillaume Lejeune, réunis autour de Marie-Pierre Pawlak, devant un auditoire particulièrement intéressé.
Enfin est arrivé le grand moment : celui de la remise des prix du concours de nouvelles, orchestré par la présidente Anne-Marie Mathieu, en présence du vice-président du Sicoval en charge de la culture, Henri Arevalo ; du conseiller général Louis Bardou ; du maire de Péchabou Georges Karsenti ; de la présidente du jury, Emmanuelle Urien ; des présidents des éditions précédentes, Hélène Montardre, Violaine Bérot, Alain Monnier, Maxime Vivas, Georges-Patrick Gleize ; de la plupart des membres, enfin, des différents jurys (adultes, lycées, collèges, écoles).... Certains lauréats étaient venus de très loin (Haute-Normandie, Bretagne, Savoie, Vendée, Vaucluse... ), qu'ils en soient ici encore une fois remerciés.
Et comme toujours, tout a fini très convivialement autour des tables de l'apéritif offert par la municipalité et des danses sévillanes présentées par une association du village.
 

Du Livre vers l'Ailleurs, avec Le Lecteur du Val

Dans le cadre de l'ouverture toute proche de la future médiathèque municipale, le Lecteur du Val et la bibliothèque du village invitent ce samedi à une grande journée d'animations sur les thèmes du livre et du Voyage.

De l'auteur au livre, et du livre à la bibliothèque… Voilà déjà un beau voyage tout au long de la grande chaîne du livre. Si l'on y ajoute que le livre, c'est, par essence, l'évasion, le voyage intérieur ; et si l'on choisit des livres qui parlent de voyages, d'autres

pays, d'autres horizons… la bibliothèque devient alors le pays de tous les ailleurs. Et ce samedi 31 mai, celle de Péchabou plus que toutes les autres ! Alors, suivez le guide… jusqu'au coin de la rue… au détour d'une page… au hasard d'un clic... ou jusqu'au bout du monde

Cette manifestation, coorganisée par Le Lecteur du Val et la bibliothèque de Péchabou se déroulera donc autour de la future Médiathèque du village, et permettra également de procéder à la remise des prix des trois concours proposés cette année par Le Lecteur du Val : le concours-quizz "Copain des Livres", le concours d'Art Postal, proposé dans le cadre de la "Semaine de la Langue française", et le 10ème concours de nouvelles dont, rappelons-le, la phrase de départ était : "La lettre qui se trouvait dans ce livre de la bibliothèque rose n'était pas destinée à être lue par un enfant.."

Auteurs, animations, expositions 10ème édition oblige, parmi les nombreux auteurs qui seront présents sur le stand de la Librairie Ellipses tout au long de l'après-midi, figureront la plupart des présidents des précédentes éditions du concours : Hélène Montardre, Alain Monnier, Maxime Vivas, Georges-Patrick Gleize et, bien sûr, Emmanuelle Urien, la présidente de la 10ème édition. Seront également présents Benoît Séverac, Michel Mégnin, Jeanine Morisse et Marie-Hélène Roques, ainsi que plusieurs auteurs-jeunesse, tels Manu Causse, Annie Jay, Micheline Jeanjean, Bernadette Pourquié ou Robert Pince. Un coin-lecture Babar sera proposé aux plus jeunes et le stand Bayard-Presse invitera au voyage au pays de la presse-jeunesse. Côté tous publics, il y aura les ateliers d'écriture et de calligraphie japonaise, les carnets de voyage du graphiste, la visite commentée de l'expo "Photos d'identité dans l'Algérie coloniale (1860-1914), le stand dépaysant du "Jardin des Orangers", une table ronde sur le thème "Où va le livre ?", des danses sévillanes, sans compter de nombreuses expositions, et deux surprises (voir encadré).

Le programme détaillé de la journée est disponible dans les bibliothèques du Sicoval, ou bien sur le site du lecteur du Val, à l'adresse www.lecteurduval.org. Contact : 05.61.00.51.16.

Deux animations surprise
- Livre : le e-book :
on parle beaucoup du livre électronique, mais qui l'a vu ? Guillaume Lejeune, de la société Bookeen, présentera le Cybook, un appareil portatif permettant de lire les documents numériques comme sur du papier.
- Voyage : les Sirandanes : venu tout droit de la Réunion dans le cadre du "Forom des Langues" qui se déroulera ce même week-end à Toulouse, Teddy Iafare Gangama, auteur, poète réunionnais, animera de 14 à 15 h 30 un atelier de Sirandanes, devinettes et devinailles créoles.
 

Marie Rouanet est l'invitée du Lecteur du Val

Marie Rouanet sera, mercredi 14 mai à partir de 18h30, la dernière invitée de la saison de rencontres avec des auteurs, une série d'évènements organisés par le Lecteur du Val. « Un écrivain sur la péniche » présente la double originalité de se dérouler à bord d'une péniche et de se prolonger, pour ceux qui le souhaitent, par un buffet à partager en compagnie de l'auteur.

Cette année, les organisatrices avaient pris pour thèmes la mémoire et l'Histoire et le public a pu apprécier les interventions de Rémy Pech, Michel Mathe, René Grando, Jean-Jacques Cubaynes, organisateur du Festival Déodat de Séverac et il pourra rencontrer, pour ce dernier rendez-vous, l'écrivain Marie Rouanet.
 
L'auteure a été professeur de lettres à Béziers et elle vit à présent en Aveyron. Ses premiers récits sont en occitan et elle est alors chanteuse dans cette même langue. Son premier grand succès, «Nous les filles», raconte son enfance biterroise. Ses textes exaltent le bonheur des plaisirs simples et ramènent à l'évidence : « La vie est un luxe dont il faut savoir jouir... ». L'écrivain évoquera, entre autres propos, son ouvrage «Luxueuse austérité» (Albin Michel, 2006). Ces rencontres de l'association le Lecteur du Val présidée par Anne-Marie Mathieu sont animées par Marie-Pierre Pawlak et préparées avec Annie Proudom ; elles ont pour partenaire la Librairie Ellipses. Un autre de leurs atouts est qu'elles se déroulent sur la péniche Chèvrefeuille qui est aussi le point d'ancrage d'un projet culturel initié en 1990, rayonnant sur un vaste espace. Le partenariat associatif est, pour «Un écrivain sur la péniche», au service des passionnés du livre et de l'écriture. Entrée libre. Le buffet (6 € par personne) demande une inscription préalable.

Publié le 07 mai 2008 dans La Dépêche du Midi | Auteur : M.-A. D.

 


Le joli cachet des créateurs « Des mots à la lettre »


Quelques-unes des enveloppes sélectionnées
Un concours d'art postal fait partie de la riche liste des animations 2008 préparées par l'association du Lecteur du Val. La Semaine de la langue française, qui a eu lieu en mars dernier, a servi de cadre à cet appel à la créativité qui avait pour consigne de s'appuyer sur 10 mots autour du thème de la rencontre afin d'illustrer d'une manière originale une enveloppe appelée à voyager ensuite par la Poste. La Délégation générale à la langue française et aux langues de France proposait ainsi les vocables « Apprivoiser, boussole, jubilatoire, palabre,
passerelle, rhizome, s'attabler, tact, toi, visage » désignant des moments intimes, conviviaux ou culturels. Après avoir choisi un ou plusieurs de ces mots, le participant pouvait alors imaginer une création plastique enveloppante.

Ce sont en tout 118 adeptes de l'art postal qui auront envoyé leurs missives à l'association située à Castanet ; parmi les créateurs locaux, des jeunes du collège et aussi de l'ITEP ou encore des résidents de la maison de retraite de Belberaud et des lecteurs de la bibliothèque d'Espanès. Pour distinguer les auteurs d'enveloppes présentant un aspect artistique particulièrement original, le Lecteur du Val organise une remise des prix qui aura lieu samedi 31 mai à Péchabou, dans le cadre de l'animation « De l'auteur au livre, et du livre à la bibliothèque ».

Publié le 02 mai 2008 dans La Dépêche du Midi | Auteur : M-A.D.

 


Un pan de l'histoire des Républicains espagnols sorti de l'ombre

René Grando, invité dernièrement par le Lecteur du Val pour « Un écrivain sur la péniche », parlait de ses ouvrages sur les Républicains espagnols devant un public visiblement intéressé. Ce travail sur la mémoire a commencé en 1979, lorsque René Grando a coordonné les recherches de plusieurs journalistes, dont il était, auprès d'acteurs de la guerre civile espagnole et de ceux qui ont vécu la retirada et l'exil. « Les mémoires étaient fraîches alors » a rappelé René Grando. « À cette époque, c'était un « scoop » : nous faisions revenir à la surface quelque chose d'engourdi », ajoutait le journaliste qui continue, soit comme co-auteur, soit seul, à publier et à filmer sur ce thème.

« Al campo ! Espagne 1939 : Exode, frontière, exil »
, son dernier livre, contient de nombreuses photographies et permet de se confronter, a rappelé René Grando, « à la mémoire des malheureux vaincus ; il y avait le désespoir de la défaite, alors que beaucoup étaient des héros ». Les républicains espagnols, après la sortie d'un 

Un public nombreux et passionné...

... auquel l'auteur a ensuite passé beaucoup de temps  à dédicacer ses livres
premier livre, en 1981, ont vécu une sorte de réhabilitation ; les premiers ouvrages d'historiens universitaires sur ce sujet ne sont apparus qu'ensuite. Marie-Pierre Pawlak, du Lecteur du Val, a souligné l'impact des photos du livre de René Grando ; les regards, l'aspect sinistre de ces "camps du mépris" où des Français dépassés, pris dans l'engrenage de l'histoire, avaient entassé hommes, femmes et enfants, font en effet mal à la mémoire. Parmi eux, des soldats républicains qui ont lutté jusqu'au bout, des antinazis, des prisonniers politiques et des « fortes têtes »…

Sur ces fonds de photographies ayant trait à la guerre d'Espagne, René Grando explique qu'il reste des milliers de négatifs à retrouver. Le journaliste a également parlé de la multitude de morts durant cet exode vécu dans des conditions terribles. La soirée a évoqué aussi l'implication des anciens Républicains espagnols dans la résistance et les maquis lors de la guerre 1940-1945 puis l'intégration réussie des Espagnols ayant échappé au pire. Un buffet clôturait ce moment après une séance de signatures d'ouvrages de René Grando préparée par la librairie Ellipses.

Publié le 31 mars 2008 dans La Dépêche du Midi | Auteur : M.A.D.

 


Marionnettes à Noueilles : qui a peur du grand méchant loup ?


Les jeunes spectateurs sous le charme
Après le spectacle, les marionnettes sont allées à la rencontre des enfants
Le grand méchant loup aurait dû être vedette, samedi après-midi, dans le cadre du rendez-vous décalé de "Mercre-Dire-Lire", la formule d'animation pour les 3-7 ans proposée périodiquement pas les bibliothécaires de Noueilles. Mais, pour l'occasion, il n'était ni grand ni méchant, mais plutôt bêta et froussard, réduit à aller faire ses courses au supermarché pour manger un peu de viande fraîche, ou à demander asile à Mère-Grand pour échapper aux farces douteuses du vilain Chaperon Rouge. Et pas question pour les enfants, spectateurs très actifs de ses mésaventures, de l'aider à s'y retrouver dans toutes ces histoires !

D'ailleurs, qui a encore peur du grand méchant loup ? Pas les jeunes Noueillois, en tous cas, qui ont savouré avec tout autant de plaisir la déconfiture du loup, le talent des artistes de la "Compagnie des Trois P'tits Tours" (venues de la bibliothèque de Rebigue et du Lecteur du Val) et… le goûter qui a clôturé la spectacle.
 

 


Concours : comment sont faits les livres ?

En amont de l'animation "De l'auteur au livre, et du livre à la bibliothèque", que le Lecteur du Val proposera le samedi 31 mai 2008 à Péchabou dans le cadre de l'ouverture de la nouvelle Médiathèque du village, un jeu-concours est proposé aux élèves des écoles et collèges du Sicoval (et au-delà). Le thème en est la chaîne du Livre, d'après la matière fournie par l'ouvrage publié par Hélène Montardre aux éditions La Martinière : "Comment naissent les livres ?". Ce livre est à la disposition de tous les participants dans chacune des vingt-six bibliothèques de
Un livre qui parle des livres…
l'association. Pour les jeunes lecteurs, une façon originale et ludique de découvrir comment sont faits les livres et d'apprivoiser la lecture d'un ouvrage documentaire. Date limite de participation : le samedi 26 avril 2008.

Pour ce qui est de la remise des prix, elle aura lieu le samedi 31 mai 2008 après-midi, à Péchabou. Tous les participants seront invités à venir rencontrer l'auteur et retirer un prix de participation . Le bulletin de participation est disponible dans les vingt-six bibliothèques de la communauté d'agglomération Sicoval, et téléchargeable sur le site internet du Lecteur du Val, à l'adresse www.lecteurduval.org.

 


Culture. Déodat de Séverac sur la péniche

Le chanteur lyrique toulousain Jean-Jacques Cubaynes est un ardent défenseur de l'œuvre du compositeur Déodat de Séverac et de la culture occitane. Invité hier du cycle «Un écrivain sur la péniche» du Lecteur du Val, à Ramonville St Agne, il a donné une conférence musicale autour du livre de Catherine Buses-Picard, «Déodat de Séverac ou le chantre du Midi», paru aux Editions Papillons. Les rencontres avec des auteurs régionaux de la péniche Chèvrefeuille se poursuivent jusqu'à l'été. Elles
accueilleront notamment René Grando et Marie Rouanet. Jean-Jacques Cubaynes prépare, lui, le prochain Festival Déodat de Séverac qui s'ouvrira le 5 juillet.

Publié le 07 février 2008 dans La Dépêche du Midi

 


Espanès : Art postal à la bibliothèque


Colles, ciseaux et pinceaux : silence, on crée !

Au nombre des animations qu'elles proposent ponctuellement à leurs lecteurs tout au long de l'année, les responsables de la bibliothèque d'Espanès ont organisé samedi après-midi un atelier d'arts graphiques autour du concours d'art postal lancé par Le Lecteur du Val dans le cadre la 13ème édition de la Semaine de la Langue Française. Il s'agissait d'illustrer, sur une enveloppe apte à voyager par la Poste, les dix mots proposés cette année par la Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France, à savoir : apprivoiser, boussole, jubilatoire, palabre,

passerelle, rhizome, s’attabler, tact, toi, visage. Dessin, peinture, collages, calligraphie, broderie, DAO, etc…, tous les procédés étaient autorisés et les participants s'en sont donné à cœur joie, ciseaux, colle, crayons et pinceaux en mains. Il ne restait plus, ensuite, qu'à affranchir le tout pour faire acheminer les œuvres par la Poste jusqu'aux bureaux du Lecteur du Val, à Castanet, et à partager un bon goûter pour se remettre de ces beaux délires créatifs.

Remise des prix le samedi 31 mai après-midi, à Péchabou, dans le cadre de l'animation "De l'auteur au livre, et du livre à la bibliothèque".

 


L'art postal : simple comme une lettre à la poste

Dans le cadre de la 13ème édition de la Semaine de la Langue Française, Le Lecteur du Val propose un concours d'art postal consistant à illustrer, sur une enveloppe qui voyagera par la Poste, les dix mots de la rencontre proposés cette année par la Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France, à savoir : apprivoiser, boussole, jubilatoire, palabre, passerelle, rhizome, s’attabler, tact, toi et visage.
 
Mode d'emploi L'art postal, c'est simple comme une lettre à la poste : il suffit de prendre une enveloppe (ou de quoi faire une enveloppe), de choisir un ou plusieurs des mots ci-dessus, de les illustrer (dessin, peinture, collages, calligraphie, broderie, etc…), et d'adresser le tout au Lecteur du Val, après avoir dûment oblitéré l'objet. Poster, c'est créer ! Si le courrier arrive, c'est gagné ! Mais bien sûr, il faut éviter la lettre anonyme (puisqu'il s'agit d'un concours) et ne pas oublier de glisser dans l'enveloppe une fiche de participation portant vos nom, prénom, âge, adresse et téléphone. Exposition des oeuvres reçues le jeudi 20 mars 2008, dans le cadre de la "Journée de la Francophonie" et le samedi 31 mai à Péchabou. Remise des prix le samedi 31 mai également, à Péchabou, dans le cadre de l'animation "De l'auteur au livre, et du livre à la bibliothèque".

Le concours est ouvert jusqu'au 29 février 2008 (le cachet de la Poste faisant plus que jamais foi !!!). L'adresse d'envoi (bien lisible, sur l'enveloppe) est la suivante : Lecteur du Val - 10 boulevard des Genêts - 31320 Castanet-Tolosan.

 


Concours de nouvelles : jusqu'au 31 janvier


Une partie du jury, autour de la présidente, Emmanuelle Urien
Avis aux amateurs : il ne reste plus que quelques semaines pour participer au concours de nouvelles proposé pour la dixième année consécutive par Le lecteur du Val. Ce concours d'écriture est ouvert à tous jusqu'au 31 janvier 2008. Il s'agit cette année d'écrire une nouvelle de six pages maximum qui débutera ainsi : "La lettre qui se trouvait dans ce livre de la bibliothèque rose n'était pas destinée à être lue par un enfant". Il faudra aussi bien sûr donner un titre à sa nouvelle.
 
Les textes, en six exemplaires sur recto simple (paginés, non agrafés, non signés) et accompagnés d'une fiche portant nom, prénom, âge, adresse et téléphone de leur auteur (plus classe et établissement scolaire pour les plus jeunes participants), peuvent être remis dans l'une des vingt-six bibliothèques de l'association, ou bien déposés ou envoyés à l'adresse suivante : Lecteur du Val - 10 bd des Genêts – 31320 Castanet-Tolosan. A la clé : l'édition des meilleurs textes de chaque catégorie et de nombreux autres lots (remise des prix le samedi 31 mai 2008 à Péchabou). Pour tout renseignement complémentaire, on peut consulter le règlement complet du concours dans les bibliothèques ou sur internet (www.lecteurduval.org), ou bien appeler Annie au 05 61 00 51 16. A vos claviers et vos stylos !

Le recueil "Coups de théâtre au coin de la halle", issu de la neuvième édition du concours, est disponible dans quelques librairies et halls de presse du territoire, ou bien auprès de l'association (10 bd des Genêts à Castanet) au prix de 6 euros.

 

 


 
  Retour à l'accueil   Reportages 2002         Reportages 2005

  Reportages 2003         Reportages 2006

  Reportages 2004         Reportages 2007

.
© 2008 Le Lecteur du Val - Tous droits réservés